- Articles : Ripailles -

TELECHARGER NOTRE DOSSIER DE PRESSE
20-07-2004 | L'humanité [à propos de 'Ripailles']

Savoureuses victuailles

Près d’Avignon d’autres spectacles à découvrir

Loin du Festival d’Avignon in et off, ça et là, des spectacles qui valent le détour. Ainsi des Ripailles savoureuses de la compagnie les Anges Mi-chus...

par Aude Brédy

lire l'article entier

01-01-2001 | Harmonie Spahn journaliste au Figaro [à propos de 'Ripailles']

Quatre personnages, quatre histoires, une aventure. Les jeunes artistes de la troupe des Anges Mi-Chus ont relevé un défi intéressant. Chaque personnalité s’accorde aux autres, tout en clamant avec fierté ses particularismes. " Artistes ", inutile de préciser leur spécialité, ils n’en ont pas. Ils jouent leur répertoire avec audace. Chanteur, clown, bruiteur, mime... à chacun son talent. Seul point commun : leur (présumé) don culinaire. Alors, ces différences, ils les cultivent en se taisant. Et c’est extraordinaire. Si le décor avait été massif, chaque objet aurait aidé les acteurs et il n’y aurait pas eu de défi ni une quelconque originalité. Mais non. Une grosse caisse en bois, certes la boîte à merveilles d’où les deux femmes sortent leur petit matériel, et rien d’autre. Ils maîtrisent l’art du silence avec délice et spontanéité, faisant alors vivre, quel
paradoxe, une gestuelle précise et rigoureuse qui se suffit à elle-même. Mais la comédie fait aussi mal au coeur. Les quatre jeunes gens sont seuls au monde, à la recherche sans doute de leur moitié que promit Platon. Des "bohémiens" aux allures étranges, en quête d’amour, s’unissent le temps de quelques chansons pour échanger leur mal de vivre contre un art de vivre.


Harmonie SPAHN du Figaro - La vie à Paris – janvier 2001

07-11-2000 | Sud-Ouest [à propos de 'Ripailles']

29-10-2000 | urbuz.com [à propos de 'Ripailles']

[…] Ripailles est une succession d’expériences improbables. Ne pas lancer les poireaux à côté de la
marmite. Ne pas tomber dans la caisse la tête la première. Ne pas se tromper de machette, ni de fiancé… [...] Ripailles, c’est du comique, des répétitions et du merveilleux. Les comédiens jouent la maladresse des personnages avec une précision d’orfèvre. Ils sont clown, magiciens, tragédiens à la fois. Chaque instant du spectacle est un fil tendu vers un autre. Le spectateur est magnétisé, ensorcelé de bout en bout. Anne Carrard, auteur-metteur en scène de Ripailles est une surdouée de la directeur d'acteurs. Elle a l'oeil et l'oreille absolus. Elle aime d'amour la scène, ceux qui s'y promènent, ceux qui la regardent. On voudrait qu'elle continue à nous raconter des histoires.

Urbuz.com 29 octobre 2000 Jérémie Lefèvre

 

urbuz article Riailles 2000

 

*

 

16-02-2000 | Sud-Ouest [à propos de 'Ripailles']

« Peu de mots, des images, des musiques, une marmite, des légumes qui dansent… Anne carrard a su
«embarquer» le public dans son univers (…) Ripailles ressemble à un ballet et on a envie d’aller cuisiner,danser et jouer avec les comédiens.»

Sud-ouest - 16 février 2000

16-02-2000 | Sud-Ouest [à propos de 'Ripailles']

Sud Ouest 16 fev 2000 Ripailles

replica rolex watches Contacts - Newsletter - Crédits - Adhésion - Partenaires replica watches